Flus RSS Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer la page
26-03-2012

« La compétitivité de notre agriculture est en jeu »

- Région

À l’occasion du 66e congrès de la FNSEA, qui se déroule les 27 et 28 mars 2012 à Montpellier, Xavier Beulin, président de la FNSEA revient sur les défis de l’agriculture française. Le congrès sera suivi d’une convention où interviendront les candidats à la présidentielle 2012.


Objectif Languedoc-Roussillon : Quels sont les enjeux du 66e congrès de la FNSEA qui rassemble cette semaine plus de 1 200 agriculteurs et hommes politiques de toute la France ?


Xavier Beulin :
Il y a trois enjeux. Le premier est international et européen. Suite au G20 (qui s’est déroulé en juin 2011 pour les ministres et en novembre 2011 pour les chefs d’État, NDLR), l’enjeu alimentaire mondial est devenu une cause prioritaire. Nous allons donc questionner le commissaire européen de l’agriculture sur la réforme de la PAC (politique agricole commune, NDLR), son budget et ses ajustements. L’autre enjeu, c’est la compétitivité des agriculteurs. Alors que nos principaux compétiteurs étaient américains ou océaniens, ce sont désormais les agriculteurs d’Italie, d’Allemagne, des Pays-Bas qui nous concurrencent. Ils sont à nos portes. La France a perdu sa première place européenne en matière d’agriculture. Pour la retrouver, il faut un allègement des cotisations sociales sur les salaires, développer la recherche, l’innovation et les investissements, se mettre dans la norme européenne et gagner en économie dans nos filières. Enfin, le troisième enjeu, c’est le rapport entre l’agriculture, l’environnement et la société. Nous voulons sortir d’une écologie dogmatique et restrictive pour aller vers une écologie responsable et de confiance.

 

Objectif Languedoc-Roussillon : Une convention est organisée au lendemain du congrès, regroupant 22 organisations sur le thème « Ensemble pour la réussite de nos territoires ». À cette occasion, les candidats à la présidentielle sont invités à s’exprimer sur l’agriculture. Quelles sont vos attentes ?


Xavier Beulin :
Nous souhaitons avoir un éclairage sur la position des candidats. Que vont-ils défendre à Bruxelles vis-à-vis de la PAC ? Nous voulons également leur montrer toute l’économie et toute la dimension sociale de l’agriculture. En France, l’agriculture génère 3,5 millions d’emplois, soit près de 15 % des emplois du pays. Dans toutes les régions, le seul secteur qui n’a pas perdu d’emplois, c’est le secteur de l’agriculture et de l’agro-alimentaire. Tous les candidats sont attendus, exceptés Philippe Poutou, Nathalie Arthaud et Jean-Luc Mélenchon.

 

Objectif Languedoc-Roussillon  : En cette période électorale, quelle devra être la première mission que le nouveau président aura à régler dès son entrée en fonction, en matière d’agriculture ?


Xavier Beulin :
Premièrement, il lui faudra bien affirmer sa position sur l’avenir de la PAC. Puis, il devra se pencher sur la question de la compétitivité de notre agriculture. La chance de l’agriculture française, c’est sa diversité. Du circuit court à la filière longue, toutes les formes d’agriculture ont besoin aujourd’hui d’un regain de compétitivité, afin d’envisager un avenir européen. En 2011, le solde de la balance commerciale dans l’agriculture et l’agro-alimentaire s’est élevé à +11 Mds €. C’est une donnée non négligeable.

 

Propos recueillis par Ysis Percq

 

À lire également :
Le G20 de la recherche agricole s’ouvre à Montpellier

 

Légende : Xavier Beulin, président de la FNSEA
Crédit photo : FNSEA


Voir toutes les actualités
Commentaires

Nom :

Prénom :

Pseudo :

Email :

Me prévenir par mail quand un nouveau commentaire est posté


Saisissez le code ci-après :
Commentaires :

Poster votre commentaire




Archives Objectif
Contact|Mentions légales |Crédits|Plan du site| Copyright © Objectif LR 2009
Choosit